Calculer son poids santé avec l’IMC

D’après un article de l’OMS paru en mai 2014, « l’obésité a atteint les proportions d’une épidémie mondiale, 2,8 millions de personnes au moins décèdent chaque année du fait de leur surpoids ou obésité.  » C’est ainsi devenu la première épidémie non infectieuse de l’histoire. Il y a donc bel et bien un lien étroit en notre poids et notre santé. La maigreur étant aussi dangereux qu’un surpoids et que l’obésité.

Quels sont les risques pour la santé d’un surpoids ou de l’obésité ?

Le surpoids ou l’obésités sont des facteurs de risques élevés de maladies chroniques telles que:

  • les maladies cardiovasculaires ( cardiopathies et accidents vasculaires cérébraux)
  • le diabète de type 2
  • les troubles musculo-squelettiques comme l’arthrose
  • certains cancers (endomètre, sein, colon)

Le risque de contracter des maladies non transmissibles augmente aussi puisqu’un surpoids ou l’obésité fragilise notre système immunitaire. A cela s’ajoute un risque d’hypertension et d’un surplus de cholestérol.

La maigreur, elle aussi, diminue l’espérance de vie et favorise l’ostéoporose et peut perturber, tout comme le surpoids et l’obésité, la fertilité.

Vous l’aurez bien compris, le poids et la santé sous intimement lié. Comment sait-on si notre poids est trop faible, normal, légèrement en surpoids ou bien trop élevé ? Le moyen le plus simple pour répondre  cette question est de calculer son IMC. L’indice de masse corporel (IMC) est un indice validé par l’OMS. Il se calcule en divisant son poids en kg par sa taille en m au carré.

 

formule imc

 

Résultat du calcul de l'IMC, interprétation et niveau de risque pour la santé

Résultat du calcul de l’IMC, interprétation et niveau de risque pour la santé

 

Il faut noter que le calcul de l’IMC s’applique pour des adultes de 20 à 70 ans  , il ne s’applique pas pour les femmes enceintes et les grands sportifs. De plus c’est un outil assez simple donc un peu limité. D’autres équations plus complexes permettent d’affiner ce résultat et d’être au plus proche de la réalité. Tous ces calculs doivent cependant s’accompagner de mesures anthropométriques telles que la mesure du tour de taille et des hanches, l’épaisseur du pli cutané. Considéré d’un point de vue médical, la situation parait donc assez claire. Cependant, il existe aussi un poids sociétal, qui correspond à ce que la société nous renvoie comme image. Il évolue en fonction des périodes. Ainsi avoir de l’embonpoint signifiait il y a quelques siècles être en bonne santé aujourd’hui la société nous dit plutôt être trop gros. Il est donc important de trouver un poids pour lequel on se sente bien dans son corps dans la limite du raisonnable pour sa santé.

 

RD.

Laisser un commentaire