L’Ennéagramme pour mieux se connaître

L’ennéagramme est un outil de connaissance de soi et des autres qui permet une prise en compte des besoins de chacun, une meilleure communication dans la bienveillance et ouvre à des chemins d’évolution personnelle. C’est un modèle riche et dynamique qui permet de se rencontrer au plus profond de soi et de développer de la tolérance envers soi même et autrui.

Le mot « ennéagramme » vient du grecque ennea gramma, figure à neuf points. Aujourd’hui l’ennéagramme est un diagramme d’étude de la personnalité basé sur l’étude de neuf comportements de la nature humaine. Il s’appuie sur un diagramme circulaire, dans lequel s’insère une étoile à neuf branches d’où son nom. Chaque personnalité est constitué de plusieurs facettes, mais une de ces facettes prédomine sur les autres c’est « la base ». Cette base repose sur un système de fausses croyances sur soi et le monde qui nous entoure que l’on a développé durant l’enfance à la suite d’une blessure. L’ennéagramme contrairement à la psychologie ne va pas essayer de remonter à cette blessure pour la guérir mais plutôt de travailler sur ces fausses croyances, les comportements devenus automatiques qu’elles ont engendré et les mécanismes de défense qui en ont résultés pour en prendre conscience d’une part et d’autre part les dépasser.

Comme vous pouvez le voir sur la figure précédente, l’ennéagramme décrit les 9 types de personnalités par un nombre ce qui a l’avantage de ne porter aucun jugement de valeur. Aucun ennéatype n’est mieux qu’un autre, tous se valent, ils ont juste une vision du monde différente, et des motivations différentes qui vont  guider, comme un fil invisible, leurs vies personnelles et professionnelles. Chaque base appréhende donc le monde à sa manière et a une vison du monde, des autres et de lui même différente. C’est pourquoi vous pouvez trouver des figures ne représentant pas les types de personnalité par des nombres mais plutôt par des mots essayant de refléter ces différentes visions et comportements. Bien évidemment, il faut aller chercher au delà des mots qui sont un peu réducteurs et ne reflètent pas l’étendue de la personnalité de chaque base.

enneagramme enneagramme2 enneagramme-1 Enneagramme_noms_types

Trois autres « facettes » complètent la base. Les ailes, c’est à dire les deux ennéatypes de part et d’autre de la base qui modulent notre type et les flèches qui constituent des axes de développement personnel permettant d’intégrer l’ensemble de nos potentiels.

Enfin, l’ennéagramme comprend aussi la notion de sous-types.

  • le sous-type conservation ou survie
  • le sous-type sexuel ou tête à tête
  • le sous-type social

Les sous-types sont des comportements instinctifs de la base et qui sans que nous en ayons conscience régissent notre mode de vie et nos relations. Ainsi, il existe trois sous-types qui vont s’exprimer différemment pour chacune des 9 bases conduisant ainsi a 27 sous-types différents.

Les grandes forces de ce modèle sont d’une part qu’il ne s’arrête pas à la description de la personnalité mais qu’il va au delà en étudiant les motivations profondes qui nous régissent et nous poussent à agir ou non. D’autre part, ce modèle nous permet de comprendre pourquoi nous agissons de telle ou telle manière en situation de stress ou au contraire de bien-être et d’épanouissement. Cela permet donc de dépasser nos automatismes qui nous enferment dans notre type et d’évoluer.

L’ennéagramme est donc un fabuleux outil de révélation de ses potentiels, et de développement de ses relations amicales, affectives, familiales et professionnelles. Il a d’ores et déjà conquis un grand nombre de professionnels du management, du coaching et de l’accompagnement en général.

Article en lien:

Les trois centres d’intelligence de l’ennéagramme

 

RD.

Laisser un commentaire